Ce lundi 6 octobre 2014 dernier, l’Association Refaire L’École (ARLE) et le Groupe de Genève de Rencontres Suisses - Nouvelle Société Helvétique (RS-NSH/GE) ont déposé à la chancellerie la pétition en faveur de l’enseignement de l’histoire suisse et genevoise dans les écoles.

De gauche à droite: Florence Kraft-Babel, Présidente de RS-NSH/GE; Corinne de Tscharner,
Vice-Présidente de RS-NSH/GE; Stefan Gisselbaek, initiateur de la pétition et
membre du Comité de RS-NSH/GE; Pablo Rapin, secrétaire de l'ARLE.


Grâce à nos actions combinées au contact de la population, ce sont plus de 2300 signatures qui ont été récoltées tout au long de notre campagne. Comptons aussi le soutien apporté par plus d’une vingtaine de personnalités tant locales que nationales. Nous remercions par ailleurs chaleureusement toutes les personnes signataires ainsi que celles qui se sont jointes à nos récoltes de signatures.

Par cette pétition, l’Association Refaire L’École réaffirme son combat en faveur la transmission par l’école des connaissances rationnelles et de la culture humaniste, ainsi que l'apprentissage de la citoyenneté. Or, ceci passe aussi par un enseignement conséquent de notre histoire locale et nationale ainsi que du fonctionnement de nos institutions. Nous serons toujours présents pour soutenir et défendre la vision d’une école au service de la Cité: non une école qui expérimente mais bien une école qui enseigne.

Le Comité de l'ARLE