1. La démocratisation des études a largement amélioré l'égalité des chances de réussite scolaire, mais elle est actuellement trahie par une innovation effrénée qui transforme l'école en un laboratoire d'expérimentation.
     
  2. Les réformes scolaires à répétition rendent l'instruction plus problématique et affectent l'acquisition des connaissances. Elles provoquent en outre la démotivation des enseignants.
     
  3. Alors que les missions élémentaires de l'école ne sont plus efficacement assurées, des psychopédagogues plus ambitieux que réalistes assignent des objectifs utopiques à tous les niveaux du système éducatif.
     
  4. La confiscation de la vision pédagogique par le socio-constructivisme a touché tous les ordres d'enseignement et les plans d'étude des disciplines, cette méthode est devenue une pensée pédagogique unique qui s'articule autour du slogan : mettre l'élève au centre.
     
  5. Les profondes transformations de la société et de la jeunesse servent depuis dix ans de prétexte à une baisse des exigences. Il faut inverser ce dispositif idéologique et redonner à l'école sa mission première qui est d'instruire.